Le RYTHME

Une notion transversale et vitale !

 

 

Extrait du dictionnaire de l’Académie Française

 

RYTHME   nom masculin

 

  1. Disposition, agencement d’éléments formels ou structurels ; effet qui en résulte. Dans des domaines spécialisés. 

MUSIQUE : Organisation des divers sons et silences d’une phrase, d’un morceau, etc. en fonction de la proportion de leur durée respective et de l’alternance des temps forts et des temps faibles.


PROSODIE : Distribution, caractéristique du vers, d’éléments formels récurrents, tels que les accents, les quantités syllabiques, les pauses, les sonorités, etc. 

 

BEAUX-ARTS : Répartition ordonnée des masses, des couleurs ou des ornements, des motifs qui composent un tableau, un édifice, etc.

 

   2. Répétition d’un phénomène ou d’une action à des intervalles déterminés. Le rythme des heures, des jours, des saisons. Le rythme des marées. Des livraisons effectuées au rythme de trois fois par semaine. Publier des travaux, se réunir à un rythme irrégulier.

   3. Allure, vitesse de déroulement d’une action, d’un processus. Accélérer le rythme de travail. Le rythme trépidant de la vie moderne. Marcher, courir à son rythme. Au rythme où vont les choses…

_____

 

Extrait de la conférence de Jean-Claude SCHMITT (enseignant-chercheur et historien) enregistrée à l'Ecole Nationale des Chartes

en Novembre 2017 : "Une histoire des rythmes : IVe-XXIe siècle"

Le RYTHME

« Il est partout sans qu'on en ait toujours conscience : le rythme est consubstantiel à la vie, comme le sont les battements du cœur ou le souffle de la respiration. Dès qu'on parle, dès qu'on marche, on adopte un rythme…

Les rythmes entraînent dans leur mouvement la vie tout entière des individus et des sociétés, les comportements quotidiens et les expériences esthétiques, les déplacements dans l’espace aussi bien que l’ordre vécu du temps. Il n’y a pas de vie sans rythme, c’est-à-dire, comme dans un air de jazz ou une toile abstraite de Mondrian, sans une mise en ordre variable de faits qui se répètent en combinant indéfiniment périodicité et rupture. »

 

______

RYTHME et MULTIRYTHMIE

Travailler le rythme, c’est donc rechercher un meilleur équilibre.

 

L’idée fondatrice de la multirythmie, c’est de proposer une approche décloisonnée de cette notion transversale afin d’en tirer le meilleur parti et de trouver ce meilleur équilibre, que ce soit au bénéfice d’une activité artistique, sportive ou culturelle, de l’éducation, du lien social ou tout simplement de la santé.

 

Christophe ROUGIER